Informations pratiques

Home/Informations pratiques
Informations pratiques 2017-05-26T17:51:39+00:00

Prise de décision :

Confier son corps à un chirurgien plasticien est une décision importante qui ne doit pas être prise à la légère.
La chirurgie esthétique procure le plus souvent un bénéfice psychologique et une renaissance appréciée, cependant il faut prendre le temps de réfléchir, de se documenter et de connaître son chirurgien.

L’information est une obligation du médecin. Elle doit être adaptée à votre demande, complète, claire et loyale. Elle doit vous permettre de comprendre les différentes solutions thérapeutiques, les bénéfices que vous pouvez en attendre et les risques auxquels vous pouvez être exposés.

Votre prise de décision sera formalisée par le consentement éclairé mutuel, qui est la conclusion d’un accord d’intentions et de moyens entre vous et votre chirurgien.

Préparation à l’intervention :

  • Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention. Le bilan pré-opératoire sera réalisé conformément aux prescriptions.
  • Un arrêt du tabac est impératif pour limiter au maximum les complications (nécroses, défaut de cicatrisation).
  • Il est conseillé d’arriver à son intervention avec un poids maîtrisé et stable, le résultat esthétique en sera amélioré.
  • Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.
  • Vous devez être à jeun depuis au moins 6 heures avant toute intervention sous anesthésie générale.
  • La douche préopératoire sera réalisée aux moyens du savon antiseptique prescrit, la veille et le matin de l’intervention, selon les consignes fournies. Ne jamais raser la zone opératoire sans en aviser votre chirurgien.
  • Ne pas oublier les contentions prescrites : bas de contention veineuse, gaine abdominale, panty, soutien-gorge de sport.

Suivi postopératoire :

Le suivi est indispensable pour contrôler la qualité du résultat et la cicatrisation tissulaire. Il permet également de dépister de façon précoce des complications et ainsi d’en minimiser les conséquences.
Vous devrez vous rendre aux consultations postopératoires de façon régulière. Elles seront réalisées par le chirurgien lui-même. Il vous aidera ainsi à gérer les différentes phases de la cicatrisation et répondra à toutes vos questions.

La douleur

La douleur en chirurgie esthétique est une source d’inquiétude. Certaines interventions sont plus douloureuses que d’autres, en particulier lorsqu’il existe un geste musculaire (prothèses rétromusculaires, cure de diastasis abdominal).
Cependant, il faut savoir que la douleur est avant tout une réaction individuelle, vécue très différemment selon les individus. Sa prise en charge est donc adaptée à chaque patient. Nous disposons à l’heure actuelle de molécules très efficaces pour limiter au maximum les désagréments des interventions.

Les cicatrices

Même la chirurgie esthétique laisse des cicatrices. Elles sont définitives et indélébiles. Avant de pouvoir juger de l’aspect définitif d’une cicatrice, il faut attendre au moins 6 à 12 mois, car la cicatrisation de la peau est un processus long et évolutif.
Les cicatrices évoluent de façon stéréotypée. Immédiatement après l’ablation des fils, elles sont belles, linéaires et fines. Puis après 1 à 2 mois, elles deviennent progressivement dures, rouges, légèrement boursouflées avec des démangeaisons : c’est le stade hyperplasique initial tout à fait normal. Par la suite, elles vont progressivement blanchir et s’assouplir pour prendre leur aspect définitif et stable au bout d’un an (parfois plus, parfois moins).
Les cicatrices doivent éviter toute exposition solaire pendant la première année pour éviter tout bronzage qui serait alors définitif. Des massages réguliers ont un effet bénéfique sur les cicatrices.
L’aspect définitif d’une cicatrice est totalement imprévisible. La cicatrisation est un processus individuel résultant de facteurs multiples et incontrôlables car inconnus. Dans certains cas, elles peuvent devenir anormalement boursouflées, on parle de cicatrices  « hypertrophiques » et de cicatrices « chéloïdes ».

Le résultat.

Il ne peut être jugé que 6 mois à un an après l’intervention. Il convient en effet d’avoir la patience d’attendre le délai nécessaire à l’atténuation des cicatrices et à la stabilisation du résultat.

Prise en charge par l’Assurance Maladie :

La chirurgie esthétique ne peut bénéficier d’une prise en charge par les organismes sociaux. L’ensemble des frais inhérents à l’acte chirurgical est à votre charge ainsi que les congés nécessaires à votre convalescence.
Tous les frais seront clairement identifiés sur votre devis : forfait de bloc opératoire, hébergement, frais chirurgicaux, frais d’anesthésie, prix du matériel implanté.
Seuls les actes de chirurgie plastique ou reconstructrice sont pris en charge soit de façon automatique, soit après une validation par le Médecin Conseil de la Sécurité Sociale (demande d’entente préalable).
En cas de prise en charge, vous n’aurez pas à payer les frais d’hospitalisation et de bloc opératoire. Vous serez informé du complément d’honoraires qui pourra être remboursé par votre Mutuelle selon votre contrat.