Loading...

Médecine anti-rides

Home/Médecine anti-rides
Médecine anti-rides 2017-05-26T17:51:47+00:00

Principe :

Le traitement des rides et la restauration des volumes du visage peuvent bénéficier d’injections de produits de comblement résorbables et de toxine botulique.

Ces actes non chirurgicaux sont effectués au cabinet médical.

Produits de comblement résorbables :

Il est rappelé avant tout que les produits de comblement non résorbables (comme le silicone injectable) sont interdits en France car ils sont responsables de complications préjudiciables à long terme. Ils ne vous seront donc jamais proposés.

Dans le panel actuel des produits de comblement résorbables, on peut différencier :

* Les acides hyaluroniques (Restylane®, Stylage®, Juvéderm®…) qui ont remplacé les collagènes du fait d’un effet plus durable et d’une moindre réaction allergisante. L’acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans le derme qui joue un rôle important dans l’hydratation et l’élasticité de la peau. Il est actuellement devenu le produit de référence dans le traitement des rides fines et ridules (péri-buccales, sillons naso-géniens peu marqués, plis d’amertume…) et pour l’augmentation de volume des lèvres (définition de l’arc de Cupidon). Les effets sont immédiats et s’estompent entre 9 et 12 mois ce qui impose des séances d’entretien. L’avantage de l’acide hyaluronique est l’absence d’effets secondaires notables. Il est actuellement couplé à un anesthésiant local pour une injection douce moins douloureuse.

Un interrogatoire précis sera réalisé visant à rechercher d’éventuelles contre-indications (hypersensibilité connue à l’acide hyaluronique, femme enceinte ou allaitant).

* L’hydroxyapatite de calcium (Radiesse®) qui est un produit original, extrêmement fluide, entièrement résorbable. Il est utilisé pour le comblement de rides marquées comme les sillons naso-géniens ou pour restaurer des pertes de volume importantes au niveau des pommettes et des joues. Il bénéficie d’un effet inducteur de collagène entrainant un épaississement du derme ce qui prolonge sont effet jusqu’à 18 mois. Il peut également être utilisé dans d’autres zones du corps tel que la face dorsale des mains, le dorsum nasal (rhinoplastie médicale) ou encore le décolleté. Il est mélangé à un anesthésiant local et injecté à la canule mousse pour une injection indolore et peu traumatisante.

Toxine botulique :

Le concept d’utilisation de la toxine à visée esthétique est radicalement opposé à celui du comblement de rides. Ici, le traitement consiste à injecter de très faibles doses de substance active de toxine botulinique purifiée directement dans les muscles responsables des rides afin de les relaxer.

La toxine est utilisée pour le traitement des rides de la partie supérieure du visage et en particulier la région inter-sourcilière.

L’efficacité apparaît dès la première semaine, atteint son maximum en un mois et se maintient pendant 4 mois environ. Le retour à l’état initial est progressif à partir du 4e ou 6e mois, les contractions musculaires reprennent lentement et les rides réapparaissent progressivement telles qu’elles étaient avant l’injection. Une nouvelle séance d’injection de toxine botulinique peut alors être proposée.

Les effets secondaires et les complications sont rares et transitoires : une chute de la paupière supérieure (ptosis) est toujours réversible, un abaissement des sourcils et des résultats asymétriques peuvent nécessiter une correction par de minimes injections un mois après. Des céphalées (maux de taux) peuvent s’observer et des effets indésirables liés à la diffusion à distance du site d’injection ont été rapportés.

Il convient de respecter les contre-indications suivantes : certaines maladies neuro-musculaires comme la myasthénie, la grossesse et l’allaitement, l’hypersensibilité connue à la neurotoxine botulinique A ou à la sérum-albumine, et de traitement par les aminosides (famille d’antibiotiques dont font partie notamment l’Amiklin et la Gentalline).

En pratique :

Une première consultation est nécessaire pour déterminer en fonction de votre visage et de vos désirs : le type de disgrâces en cause, le type de correction à apporter et la nécessité ou non d’y associer d’autres gestes opératoires de chirurgie pour le visage. En effet, l’approche d’un visage doit se faire dans son ensemble.

Une fois les zones à corriger identifiées et le produit choisi, la séance d’injection sera programmée au cabinet médical. Elle dure environ 20 minutes. Vous pouvez reprendre vos activités habituelles et professionnelles immédiatement après la séance.

Des réactions locales post-injections peuvent s’observées telles que œdème, rougeur, sensibilité, ecchymoses. Ces réactions régressent habituellement en quelques jours.

Pour la toxine botulique, il est fortement déconseillé durant 48 heures de faire du sport intensif, de masser la zone injectée, de prendre un bain chaud, de porter un chapeau ou un casque. Par ailleurs, pendant les trois jours qui suivent l’injection, il est souhaitable de contracter fortement les muscles injectés (3 fois par jour pendant 5 secondes).